Comment comparer les différentes solutions d'argent colloïdal ?

Parce qu'il n'y a pas de norme officielle et admise pour signaler le contenu des solutions d'argent colloïdal, les producteurs présents sur internet surtout, rapportent eux-mêmes les propriétés de leurs produits et ce, de diverses manières. Ainsi divers étiquetage se constatent, chaque fabricant indiquant les propriétés de sa solution d'argent colloidal.

Comment s'y retrouver en tant que consommateur ? Comment faire le distinguo entre argent ionique, argent colloidal, la bonne concentration en PPM, la bonne couleur ? Comment juger soi même de la bonne qualité de son argent colloidal ?

Voici le but de notre article du jour. Un consommateur averti en vaut deux et, dans le domaine de la santé, il est important de savoir reconnaître un bon produit d'un mauvais sachant qu'en plus, l'argent colloidal est un domaine en pleine croissance.

La pratique normale est de rapporter la teneur totale en argent et rien d'autre (par exemple, la solution Ôdal est dosée à 20 PPM).

Deux problèmes se posent pour comparer les produits

  • Différence entre ions et colloides

  • Taille des particules

Voilà le problème qui se pose lorsqu'il s'agit de rapporter la teneur en argent d'une bouteille X ou Y. Il s'agit du problème de différenciation entre IONS d'argent et PARTICULES d'argent. En effet, les différences techniques entre les ions et les particules sont importantes.

Certains vendeurs ne font pas le distinguo et utilise à tout va les termes. Certains vous disent vous vendre de l'argent ionique alors qu'il s'agit d'argent colloidal etc...A ce titre, nous vous invitons par ailleurs, à lire notre article qui vous aidera à distinguer ces deux termes. 

Un autre problème survient également lorsqu'il s'agit de l'utilisation d'argent colloidal. Lorsque l'on veut telle eau colloïdale à une autre, personne ne prend en compte ni la taille des particules, ni la surface des particules, ou la concentration de particules, qui sont toutes trois, des propriétés des plus importantes lorsque l'on parle de colloïdes.

La taille des particules

Dans son livret "Silver Colloids", Le Professeur Ronald Gibbs a écrit "La taille des particules dans les suspensions d'argent colloïdal que nous utilisons à des fins de santé est très importante. La taille des particules contrôle la zone de surface et donc l'efficacité de la suspension de l'argent colloïdal."

Taille des particules en surface

La particule en surface est la propriété d'un colloïde qui détermine son efficacité. A ce titre, sachez que la taille des particules a un effet direct sur la surface des particules, mais, dans le sens inverse de ce à quoi vous pourriez vous attendre puisque la zone de surface des particules augmente à mesure que diminue la taille des particules. C'est un peu compliqué n'est ce pas ? Mais ainsi cela se passe t-il.

Pour comprendre l'effet de la taille des particules en surface, prenons un exemple :

Considérons une pièce en argent. La pièce en argent contient 26,96 grammes de monnaie d'argent, à un diamètre d'environ 40 mm, et dispose d'une surface totale d'environ 27,70 cm2. Si la même quantité de monnaie est divisée en minuscules particules soit par exemple, 1 nanomètre (nm) de diamètre, alors la superficie totale de la surface de ces particules sera de 11.400 m2, ce qui est égal à 122,708 pieds carrés, soit 2.817 ares !

Lorsque la quantité d'argent contenue dans une pièce en argent est rendue en particules 1 nm, la surface de ces particules est 4.115 millions de fois supérieure à la surface de la pièce d'argent ! Donc, vous pouvez voir par cet exemple que plus les particules sont petites et nombreuses, plus la surface des particules augmente.

L'importance de ces particules en surface

Ces particules de surface donne toute sa propriété à un colloïde, ce qui se traduit directement par la capacité du colloïde à réagir avec son environnement.

L'efficacité des colloïdes est fondée sur l'exposition de la plus grande surface possible de particules dans les zones d'intérêt. C'est la seule caractéristique primordiale, à prendre en compte pour déterminer l'efficacité avec laquelle les particules colloïdales vont interagir avec leur environnement à l'intérieur du corps humain.

La concentration des particules : les PPM

La concentration en argent dans les parties par million (ppm) exprime le poids du métal par rapport au poids du liquide. Celui-ci est suspendu dans la concentration des particules. Cela peut vous servir de mesure très clair lorsque vous souhaitez acheter de l'argent colloidal ou comparer les produits, car les colloïdes ayant de très grosses particules peuvent avoir une concentration élevée en métaux (ppm), mais une zone de très faible surface. La concentration (ppm) par elle-même n'est pas ce qui détermine l'efficacité colloïdale : c'est simplement la surface des particules qui détermine cette efficacité.

Attention aux revendeurs "racoleurs"

Ainsi certains fabricants et/ou revendeurs n'hésiteront pas - comme dans tout commerce - à utiliser des termes affriolants pour mieux vendre. Beaucoup proposent des solutions à 40PPM et dans l'esprit du consommateur cela veut dire que l'eau colloïdale est plus efficace qu'une eau à 15 PPM. Or, cela est complètement faux et c'est une idée reçue. Une eau à 20 PPM, est aussi et largement efficace qu'une eau à 40. Comme nous le disions c'est la taille et la surface qui comptent, non pas la concentration !

Alors, comment comparer les différentes solutions d'argent colloïdal ?

Tout cela est technique et, seul des laboratoires spécialisés en colloides sont équipés pour effectuer des analyses poussées. Qui plus est, si vous achetez via un revendeur/fabricant en ligne, vous n'allez pas envoyer la solution en expertise de laboratoire alors même que le produit vous coûte environ 15 €.

Laissons de côté la chimie et les colloides et voyons comment vous pouvez faire, depuis la maison, pour être sûr de la qualité et de l'efficacité de votre solution d'argent colloidal.

Comparer par soi-même : les 5 points importants

1/ METHODE DE FABRICATION : Renseignez vous sur la méthode de fabrication. N'achetez qu'au fabricant lui même. N'hésitez pas à téléphoner/contacter le vendeur et demander où est fabriquée la solution. Qui la fabrique ?

2/ LA CONTREFACON : Certains vendeurs sur internet ne fabrique pas leur solution par électrolyse et rajoute de la poudre de nano-argent, obtenue mécaniquement. Heureusement vous pouvez facilement repérer une fausse solution d'argent colloidal car les contrefaçons ont une couleur douteuses telle que jaune très foncé voire orange.

3/ CONDITIONNEMENT : Le conditionnement de la solution est très important pour que l'argent colloidal puisse conserver toutes ses propriétés et son efficacité. N'achetez pas si le conditionnement vous semble suspect (bouteille non ambrée, étiquetage absent ou visuellement non convaincant etc).

4/ COULEUR : L'argent colloïdal (obtenu par électrolyse) doit avoir une concentration jaune pâle voire incolore. Plus la solution est colorée moins elle est de qualité. En effet, la coloration signifie que les  particules d'argent sont plus grosses et moins efficaces.

5/ CONCENTRATION EN PPM : Comme nous le disions, attention aux vendeurs qui vous promettent une eau miraculeuse parce qu'elle est concentrée à 40 PPM. Une eau concentrée entre 15 et 25 PPM est efficace !