Ce qu'on nous cache : les remèdes naturels boycottés

 

Michel Dogna dans son ouvrage publié en 2015, démocratise et fait (refait) découvrir des remèdes, recettes ou pratiques naturelles pour se soigner. L'auto-guérison est possible pour peu que l'on aille chercher les sources d'informations qui sont aujourd'hui nombreuses.

Bien sûr, on n'en parlera pas à la télé ou dans les magazines et pour cause : il y aurait plus de 27 remèdes naturels majeurs efficaces pour se soigner. Pensez-vous que l'industrie du cachet et de l'antibiotique veuille nous le faire savoir ? Non évidemment ! Aussi, comme pour de nombreuses choses, il nous faut chercher, nous documenter, tester à la maison et surtout, partager les informations.

Dans notre article du jour, nous ferons un tour d'horizon de l'ouvrage de Michel Dogna et, parlerons de deux de ces quelques 27 remèdes majeurs et naturels : l'argent colloidal et la silice de prêle.

Introduction : qui est Michel Dogna ?

michel dognaMichel Dogna, âgé aujourd'hui de 66 ans est un ancien chimiste et naturopathe qui, enseigna pendant environ une dizaine d'années, la naturopathie holistique. Michel Dogna est aujourd'hui bien connu dans le domaine de l'alimentation biologique, de la santé au naturel etc.

Des remèdes majeurs mais qui reste cachés

Le chimiste et l'auteur a récemment publié dans son ouvrage intitulé "27 remèdes majeurs actuels ignorés ou boycottés", 2015, un résumé de ses propres recherches dans le domaine de la santé naturelle.

Dès 1998, il teste lui-même des recettes, remèdes, pratiques et protocoles thérapeutiques, dont il fait la synthèse dans ce livre.

Que découvre- t-on ?

Que de nombreux remèdes naturels sont soient inconnus soient littéralement boycottés bien qu'étant efficace et sans danger. Au fur et à mesure des pages, on découvre ainsi que  le charbon activé, l'argent colloidal, la silice de prêle,  ou encore le bol d’air Jacquier sont, naturels et efficace pour se soigner ou prévenir de nombreuses maladies.

Ces remèdes "miracles" sont utilisés par certaines personnes mais ne sont pas encore connus du grand public.

L'argent colloidal

L'argent est utilisé depuis des siècles et déjà, nos aïeuls s'en servaient pour la cicatrisation des plaies ou la purification de l'eau. Nos anciens pharmaciens et médecins l'utilisaient couramment, nos grands mères posaient des pièces en argent sur les nombrils des nourrissons, des familles buvaient dans des timbales en argent etc..

Aujourd'hui, c'est l'argent sous sa forme électro-colloidale qui nous intéresse puisqu'il s'agit d'une solution composée d'eau pure, d'ions et de particules d'argent, sans danger pour la santé, non toxique, efficace et utilisable par toute la famille pour soigner d'innombrables maux du quotidiens mais également, pour prévenir de maladies puisque l'argent colloidal renforce le système immunitaire et, selon certains tests tue plus de 600 agents pathogènes, bactéries et virus en moins de 7 minutes. En application locale, en bain de bouche, en pansement, en suspension buvable, l'argent colloidal a de beaux jours devant lui. Economique, naturel et puissant, c'est le nouvel antibiotique par excellence.

La solution d'argent colloidal peut être pris en cure préventive pour avertir des rhumes, grippes et autre maladies de l'hiver mais peut aussi être pris comme un médicament dès l'apparition de premiers symptômes (comme un antibiotique). L'argent colloidal est sans danger pour la santé car, ne s'attaque qu'aux "mauvaises cellules" de l'organisme. En effet, l'argent vient étouffer le système respiratoire de la bactérie et annule sa reproduction. De ce fait, contrairement à nos antibiotiques modernes, les bactéries ne peuvent pas développer de résistance à l'argent.

L'argent est également bien connu comme antiseptique et devrait être dans toutes les pharmacies de la maison pour : cicatriser des plaies, soulager des coups de soleil, désinfecter des "bobos", nettoyer les yeux et le nez des enfants, soulager les piqûres d'insecte, traiter les pellicules des cheveux etc. L'argent colloidal n'a pas d'odeur, ne pique pas et, se conserve très bien.

La silice de prêle

Saviez-vous que le silicium en quelques années, est devenu l'un des élément naturel des plus connus dans le domaine de la santé naturelle ?

Qu’est ce que le silicium ? Après l'oxygène, le silicium est un élément fondateur de la vie sur Terre et, apparaît en abondance au sein de  la croûte terrestre. Il est aussi présent lorsque associé à l’aluminium, sous la forme de ce que l'on nomme les "silicates".

Le corps humain doit en consommer pour être en bonne santé et naturellement, l'organisme en consomme environ 6 mg par jour. Tout comme l'argent naturellement nécessaire au corps en tant qu'oligo-élément, le silicium se fait rare dans nos aliments. Ainsi ce que nous mangeons, comme avec l'argent, ne comble pas nos carences. En découle alors, un vieillissement prématuré de nos organes ainsi qu'une grande perte en terme de protection.

Chez l’être humain, les organes qui nécessite le plus de silicium et au sein desquels on en trouve en grande quantité sont la peau, l’aorte, les ligaments, les reins mais aussi, notre cerveau.

Ainsi, de nombreuses  pathologies sont directement liée à une carence ou une perte de silicium.  La prêle des champs (d'où le nom de silice de prêle) est la plante miracle pour combler cette perte car, elle est composée d'une grande quantité de minéraux, magnésium, potassium, calcium, vitamine C et...silicium.

prele des champsAinsi la prêle des champs apporterait de nombreux bénéfices à l'organisme tels que :

  • Une action sur les problèmes touchant la fragilité osseuse
  • Une action sur les problèmes touchant les voies urinaires, la prostate
  • Renforcement des capacités de drainage des reins
  • Renforcement des capacités d’élimination de la part des reins
  • Une action sur les problèmes touchant la cicatrisation ainsi que les ulcères

Pour résumer, la prêle est la plante qui reminéralise l'organisme. Attention !! Seule la prêle des champs est bonne pour l'être humain car les autres variétés de prêle sont toxiques.